campagne-thematique-mammifere

Animations autour des mammifères forestiers

Notre voyage à travers la faune et la flore emblématiques de l’Avesnois continue. Aujourd’hui, le Parc naturel régional de l’Avesnois vous propose de partir en direction de la forêt, pour y rencontrer quelques mammifères. Ne manquez pas notre rendez-vous du samedi 4 octobre à Aulnoye-Aymeries.

Le samedi 4 octobre de 15 à 19h30, nous vous proposons de nombreuses animations gratuites autour des mammifères forestiers à Aulnoye-Aymeries. Vous souhaitez en savoir plus télécharger le programme complet.

La Chauve-souris

Une espèce arboricole, mais pas que…

Reconnaissable à ses grandes oreilles et son museau rose, la Murin de Bechstein a la particularité d’avoir fait de l’Avesnois son principal lieu de vie de la région. En effet très friande des vieilles forêts, près de 80 % de la population régionale séjourne en forêt de Mormal. Son espérance de vie avoisine les 20 ans.

Elle passe majoritairement sa vie dans les cavités des arbres, mais elle a de grandes capacités d’adaptation. Les constructions humaines représentent donc pour elle de précieux refuges. On pourra aussi bien la trouver dans les combles des maisons ou dans les caves, que sous les ponts de pierre.

Évitons les insecticides

Cette chasseresse nocturne peut dévorer près de la moitié de son poids en insectes en une nuit ! Grâce à ses grandes ailes qui lui permettent un vol lent et manœuvrable, elle peut facilement attraper les insectes volants comme les moustiques, papillons nocturnes ou autres parasites qui sont le fléau des jardiniers ; faisant ainsi de cette chauve-souris une protectrice idéale pour les cultures. Il est donc conseillé d’éviter les insecticides chez soi, afin de ne pas la priver de nourriture ou l’empoisonner.

Respectueuse de son habitat

Le Parc naturel régional de l’Avesnois a réalisé des installations pour l’hivernage d’une part, avec la rénovation des blockhaus, notamment dans les remparts de Le Quesnoy afin d’être hors d’atteinte de l’activité humaine, et pour la reproduction d’autre part, grâce à l’aménagement des combles des églises et des bâtiments communaux, lieux propices pour accueillir les colonies de femelles qui y élèvent leur unique petit.

Sachez également que la chauve-souris est très respectueuse des bâtiments dans lesquels elle s’installe. Ses déjections étant sèches, elles ne portent pas atteintes à l’intégrité des habitations.

 

L’Écureuil roux

Un acrobate né

Avec son pelage roux (qui peut varier jusqu’au noir) et sa queue en panache qui font craquer petits et grands, l’écureuil roux est le représentant le plus répandu de son espèce, mais également le plus gros rongeur de son milieu.

Animal forestier ou au moins arboricole, l’écureuil roux est parfaitement équipé pour se balader dans les arbres. Ses pattes arrières sont en effet plus longues et développées que ses membres avants, afin de lui permettre d’effectuer des bonds importants entres les branches. Chacune de ses pattes est munie de griffes acérées, idéales pour grimper. Sachez enfin que sa queue n’est pas là que pour faire joli puisqu’elle lui sert de balancier au cours de ses déplacements dans les arbres.

Des cachettes secrètes de nourriture

Grâce à son agilité, l’écureuil roux peut facilement récolter la nourriture à la cime des arbres. Principalement végétarien, il se nourrit de graines, de glands, de noisettes, de champignons ou encore de baies. Il peut occasionnellement lui arriver de consommer des insectes ou des escargots.

Quand l’hiver arrive, il utilise souvent des cavités du sol ou des arbres à proximité de son nid pour y entreposer des réserves. C’est au printemps, durant sa quête de nourriture qu’il va pouvoir retrouver ses cachettes. Notez qu’il peut lui arriver d’oublier l’une de ses réserves, alors ne vous étonnez pas si un chêne ou un noisetier pousse dans votre jardin sans raison apparente…

Offrez leur le gîte et le couvert

Fabriquez leur de petits nids d’une trentaine de centimètres de diamètre, des boîtes en bois ouvertes à installer dans les arbres qu’ils viendront compléter eux-mêmes avec ce dont ils ont besoin pour leur confort. Vous pouvez également planter des haies à baies dans lesquelles ils trouveront une bonne source de nourriture. Si vous possédez un chat, prenez garde à ce qu’il ne prenne pas l’écureuil en chasse.

Le samedi 4 octobre de 15 à 19h30, nous vous proposons de nombreuses animations gratuites autour des mammifères forestiers à Aulnoye-Aymeries. Vous souhaitez en savoir plus télécharger le programme complet.