Noyelles sur Sambre - Photo : Marc Grzemski

Notre patrimoine religieux

Notre patrimoine religieux monumental

Abbayes et églises forment un diptyque patrimonial majeur de notre patrimoine. La création d’abbayes se fit dans une perspective d’évangélisation du territoire qui donna naissance à un réseau de paroisses à l’origine de nos villages. Elle entraina la construction d’églises qui, toujours, rythment la vie de la communauté villageoise. Parmi celles-ci, beaucoup ont fait l’objet de reconstructions au fil des siècles. Différents facteurs  y ont contribué : les guerres, nombreuses en cette contrée frontalière, mais aussi la nécessité de construire des édifices plus vastes pour faire face à l’accroissement démographique. Ainsi, le territoire du Parc abrite un riche patrimoine religieux, les églises servant souvent d’écrin à un riche mobilier.

Les abbayes

Prieuré de Moustier en Fagne
Le parc naturel régional de l’Avesnois possède deux abbayes bénédictines sur son territoire, Maroilles et Liessies. Fondées respectivement en 652 et 751, elles subirent les aléas de l’histoire, qui ne laissèrent subsister que de rares vestiges, pâles reflets d’un rayonnement spirituel qu’elles exercèrent bien au-delà des limites de l’Avesnois. Personnalités emblématiques ayant contribué à établir leur renommée, Saint-Humbert à Maroilles et Sainte-Hiltrude à Liessies, font encore, de nos jours, l’objet d’un culte bien vivace.

A Liessies, comme à Maroilles, seules quelques dépendances ont échappé aux destructions révolutionnaires. Cependant, l’emprise des abbayes restent bien perceptibles, montrant la dimension importante qu’avaient les ensembles claustraux. A Liessies comme à Maroilles, les bâtiments subsistants remémorent le rôle primordial que jouaient les activités agricoles dans la vie de l’abbaye. La grange dîmière de Maroilles, siège du Parc naturel régional de l’Avesnois, impressionne par son volume et le soin apporté à sa construction. D’autres dépendances, moulins, forges, bûcher,  rappellent que les abbayes ont largement contribué au développement  d’activités agricoles et artisanales en Avesnois.

La splendeur passée des abbayes se retrouvent aussi en visitant les églises de Liessies et Maroilles dont une grande partie du mobilier provient des abbatiales détruites après la Révolution.

Le site de l’abbaye de Liessies est aujourd’hui un parc départemental accessible au public, intégré au réseau des Espaces Naturels Sensibles du département du Nord. A Maroilles, un circuit d’interprétation du patrimoine permet de découvrir les vestiges de l’abbaye et le village.

Les églises

Eglise - Liessies
138 communes, 138 églises, plus ou moins… Autant d’édifices à découvrir au gré d’une balade dans le Parc de l’Avesnois. Cependant, plusieurs édifices se détachent par leur monumentalité où la qualité de leur architecture. Le XVIe siècle fut un siècle d’intense reconstruction, de nombreuses églises  du territoire ayant été rebâties ou agrandies à cette époque. Ce mouvement concerna l’ensemble de la province historique du Hainaut donnant naissance au gothique hennuyer. L’usage des matériaux locaux, pierre bleue, brique et bois, fit émerger des édifices harmonieux, souvent modestes, mais toujours attachants comme les églises de Clairfayts, Eppe-Sauvage, Lez-Fontaine ou encore Obrechies. Poutres sculptées, berceau en bois peint, voutes à nervures multiples alliant la brique et la pierre bleue, autant de trésors dissimulés au sein de ces édifices.

Parmi les édifices plus importants, la collégiale d’Avesnes-sur-Helpe et l’église de Solre-le-Château occupent une place à part. La loge du guetteur surmontant la massive tour d’Avesnes et l’élégante flèche penchée au bulbe piriforme de Solre-le-Château sont des points de repères précieux dans l’horizon avesnois. Retables, pierres tumulaires, vitraux et autres éléments de mobiliers participent à rendre leur découverte plus passionnante.

D’autres églises sont également à découvrir. Celle de Damousies, parmi les plus anciennes de l’Avesnois, l’église de Berlaimont et son clocher à la silhouette si typique de la région, de nombreuses églises néo-gothiques ou encore les édifices reconstruits suite à la Première guerre mondiale offrant une décoration art déco de qualité comme à Forest-en-Cambrésis.

Le patrimoine religieux est présent sous d’autres formes

Thibault ROY

Assistant d’études patrimoine bâti
thibault.roy@parc-naturel-avesnois.com
Tél. : 03 27 14 90 83