partenariat-GRTgaz2

Lancement officiel du partenariat entre le Parc et GRTgaz

Le mardi 2 juillet s’est tenu le lancement officiel de la convention partenariale 2012-2014 établie entre GRTgaz et le Syndicat Mixte du Parc naturel régional de l’Avesnois. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la déclinaison locale du partenariat initié à l’échelle nationale entre la Fédération des Parcs naturels régionaux de France et GRTgaz en faveur de la biodiversité et du développement durable.

Se déroulant au cœur de la station de compression GRTgaz de Taisnières-sur-Hon, cette journée fut l’occasion de formaliser les années d’échanges et de collaboration entre les services des deux structures, respectivement représentées par Monsieur Claude Jochum, Directeur de GRTgaz Région Nord-Est, et Monsieur Paul Raoult, Président du Syndicat Mixte du Parc naturel régional de l’Avesnois,

La convention prévoit un programme d’actions novateur, l’enjeu étant de favoriser la gestion écologique et paysagère des infrastructures gazières existantes sur le territoire tout en respectant les nombreuses contraintes qui s’imposent dans le domaine industriel.

Ce partenariat se décline en 4 actions qui répondent aux orientations de la Charte du Parc :

– L’association des services du Parc aux projets de GRTgaz sur son territoire pour favoriser la préservation des patrimoines naturels et paysagers lors de la pose ou de la mise aux normes de canalisations ;
– La réalisation d’un plan de gestion écologique et paysager de la station de compression de Taisnières-sur-Hon ;
– La mise en place d’une action expérimentale pour l’intégration paysagère et écologique des postes GRTgaz ;
– La réalisation d’une étude sur la connaissance et la gestion des arbres têtards en lien avec les infrastructures GRTgaz.

Après un mot d’accueil de Monsieur Jean-Paul Legrand, Maire de Taisnières-sur-Hon, et une présentation des modalités de mise en œuvre de la convention, les élus et les techniciens présents ont eu la possibilité de parcourir les 16ha de la station de compression de gaz. A cette occasion, ils ont notamment pu découvrir les premières mesures préconisées par les services du Parc (restauration de haies bocagères, plantations de fruitiers haute-tige, gestion différenciée, pose de nichoirs à oiseaux et de gîtes à chauves-souris et à insectes…) dans le but d’améliorer l’insertion écologique et paysagère de ce site industriel d’importance nationale.