DSC03705 light

Restaurer le petit patrimoine à Louvignies-Quesnoy

Le Parc naturel régional de l’Avesnois accompagne tout au long de l’année les collectivités dans la préservation et la restauration du patrimoine bâti.

C’était le cas récemment à Dourlers, avec le début de la reconstruction du muret de la Chapelle Saint Julien. En ce mois d’octobre, c’est la Chapelle Notre Dame des Affligés qui voit débuter un chantier de restauration, cette fois en associant le Parc et la commune de Louvignies-Quesnoy.

Un patrimoine de valeur protégé dans le Plan Local d’Urbanisme

La Communauté de Communes du Pays de Mormal (CCPM) achève l’élaboration de son Plan Local d’Urbanisme intercommunal, approuvé le 24 septembre 2019 après cinq années d’élaboration, durant lesquelles le Parc naturel régional de l’Avesnois a fortement mobilisé son ingénierie.
Dans ce document, plus de 670 édifices du petit patrimoine font l’objet d’une mesure de protection réglementaire, visant à maintenir intacte cette richesse.
C’est parmi ces édifices qu’il a été demandé aux communes du territoire de la CCPM d’identifier l’un ou l’autre des édifices à restaurer, en vue d’y accueillir un chantier pédagogique, ouvert aux employés communaux. C’est la chapelle Notre Dame des Affligés, si chère aux habitants et directement installée au bord de la rue principale de la commune, qui a été sélectionnée et qui voit débuter depuis le 2 octobre un chantier de restauration de sa maçonnerie.

Une cinquantaine d’autres édifices feront l’objet d’une mise en valeur par la production de panneaux personnalisés, que le Parc naturel régional fournira aux communes.

Un chantier pédagogique d’automne

Le chantier pédagogique qui se déploie actuellement est pris en charge par les services du Parc naturel régional et par la commune de Louvignies-Quesnoy. Un diagnostic architectural a été réalisé par Céline Desprez, architecte du patrimoine, en préparation de 12 jours de travaux encadrés par les Ateliers des Oeuvriers de l’Art Royal (Davir Poiron), et impliquant 4 employés communaux.
Ce chantier se déploiera jusque début novembre et devrait permettre, si les conditions météorologiques le permettent, de remettre en état la maçonnerie très dégradée de cet édifice. D’autres travaux suivront par ailleurs (toiture, menuiseries, enduits intérieurs).

Des techniques utiles pour tous les autres bâtis anciens

Les techniques mises en œuvre lors de la restauration de la chapelle par les employés communaux sont directement issues des méthodes anciennes, adaptées aux maçonneries traditionnelles, grâce à l’expertise de David Poiron, le formateur. Un nombre important d’édifices pourront faire l’objet des soins adaptés par l’équipe technique qui aura acquis, à cette occasion, de précieuses compétences. Ce fut le cas dans d’autres chantiers déjà réalisés auparavant par le Parc sur le territoire de la communauté de communes : Bellignies, Bettrechies, Hon Hergies, Orsinval.

Souhaitons donc bon courage aux stagiaires !

Emmanuel Cazier

Chargé de mission Patrimoine bâti et habitat durable
emmanuel.cazier@parc-naturel-avesnois.com
Tél. : 03 27 14 90 89